RDC : Au moins 2.045 atteintes aux droits de l’homme documentées dans le Masisi et Lubero entre le 1er janvier 2019 et 30 juin 2021 (Rapport)

illustration

Le BCNUDH a rendu son rapport sur la situation des droits de l’homme et de la protection des civils dans les territoires de Masisi et Lubero, province du Nord-Kivu, du 1er janvier 2019 au 30 juin 2021.

Ce rapport note une augmentation d' au moins 2%, Et au moins 455 personnes civiles ont été victimes d’exécutions sommaires.

"Les violations et atteintes aux droits de l’homme enregistrées pendant la période en revue ont été à la hausse de l’ordre de 2% dans le territoire de Lubero et 47% dans le territoire de Masisi, correspondant à la tendance observée depuis 2015", note le rapport.

Le BCNUDH charge les groupes armés et les forces armées de la RDC (FARDC) comme les principaux responsables de violation des droits de l'homme.

"Au cours de la période en revue, les groupes armés ont été responsables d’au moins 2.045 atteintes aux droits de l’homme dans ces deux territoires, 1.362 dans le Masisi et 683 dans le Lubero. Au moins 455 personnes civiles ont été victimes d’exécutions sommaires (315 hommes, 92 femmes et 48 enfants). Les forces de défense et de sécurité ont été responsables quant à elles d’au moins 793 violations des droits de l’homme, dont 218 dans le Masisi et 575 dans le Lubero. Au moins 95 personnes civiles ont été victimes d’exécutions extrajudiciaires (72 hommes, 12 femmes et 11 enfants)", lit-on dans le dit rapport consulté par Election-net.com.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *