RDC/Attaque contre le cardinal Ambongo : Augustin Kabuya décrète un cessez-le-feu !

Augustin Kabuya, Secrétaire général intérimaire de l'UDPS/photo ENET Joël Mesa

En matinée politique ce mardi 03 août 2021 le secrétaire général intérimaire de l'UDPS Augustin Kabuya est revenu sur la polémique qui règne actuellement entre le parti présidentiel et les confessions religieuses dont l'Église catholique.

Devant les militants de l'UDPS, Augustin Kabuya regrette le comportement des certains Congolais, qui ont, selon lui, déplacé le débat entre son parti politique et le cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa.

D'après lui, il ne s'agit pas d'un débat clanique ou tribal que l'UDPS a déclenché, mais plutôt il ne partage pas la position de l'Église catholique en rapport avec la désignation du Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

"Nous avons critiqué la position du cardinal, mais nous n'avons pas déplacé le débat sur l'aspect tribal ou clanique", explique-t-il, avant de préciser qu'enfin que ses détracteurs n'avaient plus de matière à polémiquer, il décrète un cessez-le-feu.

"l'UDPS décrète un cessez-le-feu, et on verra si ceux qui veulent déplacer le débat auront encore la matière. Les amis peuvent aller chercher un autre job parce qu'il n'y aura plus la matière à polémiquer. Notre souci est d'aller aux élections", lance-t-il et de rappeler :

"Aucun membre n'a reçu les instructions de la part de la hiérarchie pour s'en prendre aux chefs religieux. Nous avons coalisé avec l'Église catholique pour empêcher le choix de Ronsard Malonda. Donc, là nous étions des bonnes personnes ?", s'interroge le secrétaire général intérimaire de l'UDPS.

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *