RDC-ARPTC: Lydie Omanga et Christian Katende ont été installés ce lundi

De gauche à droite: Le conseiller Kamashi, la vice-présidente Omanga et le président Christian Katende. Photo presse présidentielle

Nommés par ordonnance le 20 mai dernier, les nouveaux membres du collège des conseillers de l'Autorité de Régulation de la Poste et de Télécommunications du Congo ( ARPTC) ont été installés ce lundi à l'issue d'une double cérémonie.

Conformément à la volonté du législateur, les nouveaux dirigeants de cet organe technique du gouvernement ont prêté serment, à tour de rôle, devant les membres du Conseil d'État , leur juge naturel .

À en croire la presse présidentielle, c'est dans une brève audience solennelle et publique présidée par le premier président du Conseil d'État, Vundwawe Te Pemako, cette juridiction a reçu le serment de Christian KATENDE ( Président), Lydie OMANGA ( Vice Présidente), Gauthier KAMASHI et Ilunga Bruno ( conseillers).

Selon la même source, seul le conseiller Alain MUSHIDI, bloqué à l'étranger faute de moyens de transport aérien, n'a pas pris part à cette cérémonie.

En début d'après-midi, les heureux promus ont pris possession de leurs bureaux au siège social de l'ARPTC à l'Immeuble, sis 11 13, boulevard du 30 juin à Gombe, après la cérémonie de remise-reprise.

L'equipe sortante, conduite par Odon KASINDI, a passé le relais au Collège Christian MUKENDI devant le ministre des PT-NTIC Frédéric Kibassa et quelques conseillers principaux du Chef de l'Etat.

Dans sa brève allocution, Odon KASINDI a rappelé les efforts menés par son équipe dans son secteur notamment la gestion des licences 3G et 4G.

De son côté, le nouveau président du collège Christian KATENDE a promis de poursuivre dans la même lancée afin de matérialiser la volonté du Chef de l'Etat et sauvegarder les intérêts de l'Etat.
Il a aussi promi une bonne collaboration avec ses autorités tutélaires, poursuit la presse présidentielle.

Créée en 2002, l'ARPTC est chargée de veiller au respect des lois, reglements et conventions en matière de poste et télécommunications et suggérer toute modification législative et réglementaire en la matière.

Elle est sous une double tutelle : la présidence de la République et le ministre des PT-NTIC.

Rédaction