RDC-ANGOLA : Un accord pour expulser avec dignité des immigrés illégaux.

Des congolais refoulés d’Angola/ Photo d'illustration ( tiers )

Les renvois des citoyens Congolais et Angolais en séjour irrégulier dans ces deux pays respectifs devraient désormais être effectués dans le respect strict des droits de l'homme.

Un accord en ce sens a été trouvé à la suite d'une rencontre bilatérale sur la défense et la sécurité ayant mis au tour d'une table les provinces partageant les frontières communes entre ces deux nations.

Ces assises de Luanda (capitale de la république d'Angola ) auxquelles ont participé cinq provinces de la RDC dont le Kasaï Central ont également débouché sur d'autres ententes notamment sur la sécurité le long des frontières communes et la circulation des personnes et de leurs biens.

" Il a été constaté que quand les congolais signent un laissez-passer pour traverser la frontière, ils ne peuvent que se limiter à 15 km tandis-que les angolais eux, avec leur permis, pouvaient aller plus loin sur le sol congolais jusque même à Kinshasa. Nous avons tenu à régulariser cette situation et celle des renvois intempestifs sans respects de droits de l'homme des immigrés irréguliers ", a expliqué Ambroise Kamukuny Mukinay, gouverneur intérimaire du Kasaï Central de retour à kananga mardi 22 septembre dernier.

A en croire le document final issu de ces assises, les deux États qui, à travers leurs représentants ont accepté une nouvelle ère de collaboration active et permanente sur des questions d'intérêts communs, se sont par ailleurs engagés à établir des postes et des marchés frontaliers pour faciliter les échanges commerciaux entre eux, ce, dans le but de lutter contre les activités illicites et la contrebande.

Pour rappel, outre le Kasaï Central, les provinces du Lualaba, Kasaï, Kongo central et du Kwango ont pris part à ces assises.

Van Frédéric Tshilanda depuis Kananga