RDC: American African Redevelopment à Kinshasa pour la tranformation des ordures en électricité et en matériaux de construction

De gauche à droite : les Ministres Julien Paluku de l'Industrie et Irène Esambo des PVH. Ph cellcom Min Ind.

Très expérimentée dans l'agroindustrie et transformation des ordures en électricité, la société américaine " American African Redevelopment" exprime désormais ses intentions de venir investir en République Démocratique du Congo, et ce, au cours d'une réunion avec le Ministre de l'Industrie, Julien Paluku Kahongya et sa collègue des Personnes Vivant avec Handicap, Irène Esambo.

Occasion pour le Ministre de l'Industrie de signifier à ces investisseurs américains que la ville province de Kinshasa en elle seule produit 10.000 tonnes d'ordures par jour non exploitées; d'où leur transformation en électricité va contribuer à créer des richesses et de l'emploi pour les jeunes.

Un projet qui rencontre d'ailleurs la vision du Chef de l'État, Félix Tshisekedi qui consiste de faire de l'industrie un facteur de paix et de stabilité a ajouté Julien Paluku Kahongya.
Engagés de venir faire les affaires en RDC, ces investisseurs ont rassuré le Gouvernement par le biais de Baudouin Tambwe, Directeur du Développement d' American African Revelopment.

"Nous sommes très avancés pour pouvoir transformer ces ordures en électricité et en matériaux de construction. Nous avons commencé les discussions avec les membres du gouvernement et cela prendra du temps, car c'est notre réunion initiale avec le ministre de l'Industrie. Quand je parle du temps cela ne veut pas dire des années, mais des semaines pour aligner certaines choses et nous comptons commencer le plus tôt possible", a déclaré Baudouin Tambwe, Directeur du Développement d' American African Revelopment.

Par ailleurs, il a indiqué que la prochaine étape reste la réunion avec des municipalités.

"La seconde réunion consistera à passer aux réunions techniques pour voir sur place ce qu'il faut faire non seulement avec le gouvernement, mais les municipalités, voir la faisabilité de choses. Car nous n'amenons pas des solutions en boîte. Nous amenons des solutions qui sont taillées sur mesures sur ce qui se passe ici", a-t-il conclu.

Liévin LUZOLO.