RDC : «Ambongo a abandonné l’église pour nous rejoindre dans la politique», (Augustin Kabuya)

Augustin Kabuya,Le secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS)

Le Secrétaire General a.i de l’UDPS n’a pas apprécié la dernière sortie médiatique de l’archevêque métropolitain de Kinshasa Monseigneur Fridolin Ambongo qui présente l’église catholique comme victime expiatoire de l’UDPS, Union pour la Démocratie et le Progres Social.

Pour Augustin Kabuya, « 90% des membres du parti sont des fidèles catholiques. Rien qu’à ce titre, l’UDPS ne peut nullement s’en prendre à l’église », a-t-il réagit au cours de l'émission À la Une.

À cette même occasion, Augustin Kabuya s’indigne sur le fait que parmi tant d’autres évêques, seul Fridolin Ambongo s’immisce dans les affaires politiques pour semer la confusion.

«L’église catholique comporte 56 évêques. Chacun a un diocèse bien déterminé qu’il gère de manière autonome. Pourquoi c’est seulement un évêque qui pose problème et qui se croit au dessus de tous les autres qui d’ailleurs soutiennent les institutions du pays», s’est-il interrogé, avant d’ajouter que son titre de «Cardinal est une nomination honorifique et qu’il n’est pas plus important que d’autres évêques ».

Il précise cependant que «l’église catholique n’est pas en danger. Elle na nullement commencé en RDC avec Ambongo ni N’shole. Ambongo n’a jamais été inquiété dans le cadre de son travail ecclésiastique. C’est au contraire lui qui a abandonné l’église pour nous rejoindre dans la politique et semer la confusion au sein de l’opinion publique », a-t-il conclu à ce sujet.

Rappelons que l’église catholique était contre la désignation de Dénis Kadima au poste de Président de la CENI car étant « proche du pouvoir en place ».

Theo Liko

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *