RDC-Afrique: Denis Kadima cède son fauteuil

Denis Kadima, Directeur de l'Institut électoral pour une démocratie stable en Afrique (IESA) Photo facebook

Au terme de plus de 20 ans aux commandes de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA) et suite à ses nouvelles responsabilités dans son pays, la RDC, en qualité de président de la CENI, Denis Kadima Kazadi a passé le bâton à son successeur Baidessou Soukolgue, de nationalité Tchadienne.

C’était au cours du 15e Symposium annuel de l’EISA organisé mardi à Abidjan en Côte d’Ivoire, en présence de plusieurs experts internationaux et autres responsables d’institutions d’appui à la démocratie venus de différentes régions du continent.

“Contribuer à des élections crédibles en Afrique par l’amélioration des pratiques de l’observation électorale internationale”, en était le thème central sur lequel les participants ont planché durant deux jours.

Dans son intervention, Denis Kadima Kazadi, qui a dirigé l’EISA avec succès pendant plus de 20 ans, est revenu sur quelques faits saillants ayant marqué le parcours de cette organisation.

« Depuis sa création en juillet 1996, EISA s’est imposé comme une institution de premier plan et un acteur majeur dans le domaine des élections et des questions liées à la démocratie sur le continent africain : suivi des processus électoraux ; appui aux processus législatifs ; renforcement institutionnel ; renforcement des capacités des acteurs politiques et citoyens ; prévention et gestion des conflits électoraux », a-t-il relevé.

Un hommage appuyé par une ovation a été rendu à Denis Kadima par l’ensemble des participants pour la qualité du travail qu’il a réalisé avec maestria

Chris Lumbu

1 thought on “RDC-Afrique: Denis Kadima cède son fauteuil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *