RDC/Affaires étrangères : le duo Lutundula-Adubango suscite l’espoir des cadres de l’administration et des animateurs des Syndicats

Ils n’acceptent guère de perdre une seule minute, durant leur mandat. Christophe Lutundula Apala et Samy Adubango Awotho, respectivement Vice premier ministre et Vice-ministre en charge des affaires étrangères, ont décidément démarré le travail, ce mercredi 28 avril 2021, soit à l’espace d’un feu de paille après la cérémonie officielle de remise-reprise effectuée hier, mardi, aussi bien au ministère de la Coopération internationale et francophonie qu’au ministère des Affaires étrangères proprement dit.

Il s’est agi, en clair, d’une réunion de prise de contact qui plante d’office un décor décisif d’un départ sans retour, pour le duo Christophe Lutundula Apala et Samy Adubango Awotho. Le Vice premier ministre, ministre des Affaires étrangères, président de séant, a eu les mots appropriés pour révéler à ses interlocuteurs, en l’occurrence les Directeurs – chefs des services de l’administration des affaires étrangères et les animateurs des syndicats actifs, la vision dont lui et son collègue Vice-ministre sont porteurs.

Christophe Lutundula Apala a porté à la connaissance de ses hôtes ses convictions de travailler pour des résultats escomptés, étroitement avec les intelligences de l’administration du ministère des Affaires étrangères. D’où, a-t-il pris soin de les exhorter au travail bien fait, avec amour et dans le respect des textes légaux et réglementaires.

Pour ce faire, le VPM en charge de la diplomatie congolaise a exigé de la part de tous les agents de l’administration des affaires étrangères, un effort de discipline personnelle, un effort de bien faire le travail, des assignations pour chaque Directeur avec une feuille de route claire, l’évaluation mensuelle, le dialogue permanent et la dignité ainsi que les mécanismes de communication au sein de chaque direction et entre différents services.

L’ultime détermination du tandem Christophe Lutundula Apala et Samy Adubango Awotho, reste de satisfaire concrètement le chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, par ricochet toute la communauté nationale qui réclame une diplomatie forte à la hauteur du géant Congo-Kinshasa. La mission est délicate, avec les contraintes y afférentes, mais elle reste possible sur fond d’une volonté réelle.

« Nous avons l’espoir que le progrès certain sera réalisé grâce à votre leadership », a répondu brièvement le Secrétaire général aux affaires étrangères, à l’intervention du ministre. Bon vent au duo Christophe Lutundula Apala et Samy Adubango Awotho.

Election-net.com/Cellcom Affaires étrangères