RDC/Affaire Congolité : le Dircab de Moïse Katumbi menace de quitter l’Union sacrée de Félix Tshisekedi

Olivier Kamitatu, Porte-parole de l'opposant congolais Moïse Katumbi/ photo tiers

La proposition de loi sur la Congolité déposée à l’Assemblée nationale jeudi dernier fait parler d’elle. La scène politique congolaise est en ébullition après qu’un député national ait porté ce projet de loi au bureau de la chambre basse du Parlement.

Les Katumbistes qui estiment que ce projet de loi vise leur leader Moïse Katumbi, président d’Ensemble pour la République, menacent déjà de qui quitter le bateau Union sacrée de la Nation, plateforme créée le président Tshisekedi.

Olivier Kamitatu, Directeur de cabinet et porte-parole de Moïse Katumbi l’a fait savoir dans une interview accordée à Jeune Afrique. Pour lui, au cas où la chambre basse du Parlement mettait cette proposition de loi à l’ordre du jour de la session ordinaire du mois de septembre prochain, ils quitteront l’Union sacrée.

“Là, nous risquons de franchir la ligne rouge. La mise à l’ordre du jour de l’Assemblée d’une telle proposition constituerait un point de non retour. Soit cette proposition est retirée, soit nous nous retirerons de l’Union sacrée”, a déclaré Olivier Kamitatu.

Notez que selon cette proposition de loi qui a été déposée jeudi à l’Assemblée nationale par le Député national Nsingi Pululu, qui l’a reçu de son initiateur Noël Tshiani, seul les Congolais de père et de mère peuvent briguer la magistrature suprême. Une initiative qualifiée de discriminatoire par une certaine opinion.

Liévin LUZOLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *