RDC/Affaire Bukanga Lonzo: JC Katende, le nouveau défenseur de Matata Ponyo?

Augustin Matata Ponyo, ancien premier ministre congolais. Ph. Tiers

L'ex-premier ministre du régime Kabila est poursuivi par la justice congolaise pour un présumé détournement des deniers publics dans l'affaire dite de Bukanga Lonzo.

Si le sénat n'avait pas levé ses immunités dans ledit dossier, il avait au moins autorisé les poursuites contre Matata Ponyo dans l'affaire dite de zaïrianisation.

C'est ainsi que Jean-Claude Katende, président de l'ASHADO, estime que " la procédure cavalière suivie par la justice congolaise à l'égard d'Augustin Matata, enlève au futur procès contre lui toute sa pertinence et son impartialité", peut-on lire sur son compte Twitter.

Peu avant ce récent poste, Jean-Claude Katende a, durant le mois d'août, appelé la justice à laisser Augustin Matata Ponyo aller se faire soigner à l'extérieur du pays, car dit-il, il est un homme libre. Il a insisté sur le fait que les poursuites contre lui sont injustifiées.

Ci-dessous, des différents tweets sélectionnés par ELECTION-NET.NET :

" Tant que le Sénat n'aura pas autorisé des poursuites contre Matata sur Bukanga , aucun magistrat sérieux ne peut l'interpeller ni l'empêcher de voyager. Il est un homme libre qui est mis dans une prison qui ne dit pas son nom. C'est injuste, ce qu'on lui fait subir".

" Ceux qui interdisent à l'ancien premier Matata de voyager pour se faire soigner sont animés par la mauvaise foi. Ils n'ont aucune raison légale pour justifier leurs actes. On administre pas la justice en pratiquant l'injustice. Laissez le, aller se faire soigner".

" Refuser à Matata, dans la situation actuelle où le Sénat a refusé de permettre à la justice de l'entendre, d'aller se faire soigner, c'est une injustice. Un Etat de droit ne fonctionne pas sur base des sentiments, mais des principes".

" Exiger de Matata qu'il soit entendu sur Bukanga Lonzo pour lui permettre d'aller se faire soigner est immoral et contraire aux droits de l'homme. Matata a raison de refuser d'être entendu sur Bukanga Lonzo tant que le Sénat ne l'a pas permis. C'est ça l'État de droit"

"DOSSIER AUGUSTIN MATATA: Pourquoi le Sénat ne proteste pas contre l'interdiction juste qui empêche Matata d'aller se faire soigner? Pourquoi le Sénat ne t'interpelle pas la ministre de la justice sur l'attitude injuste de la justice vis-à-vis de Matata? Cette injuste me dérange" peut-on lire dans ces différents tweets du mois passé.

Joël Nzuzi Mesa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *