RDC : absences remarquées du premier Ministre aux côtés du Président, "le FCC s'éfface", Noël Tshiani

L'économiste international, Noël Tshiani. Ph ENET/Liévin LUZ

Depuis un certain temps, les absences repetées des personnalités du Front Commun pour le Congo (FCC), au sein des institutions, aux côtés du Président de la République se font remarquées et deviennent sujet à interrogations.

C'est le cas du premier Ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, du gouverneur de la ville de Kinshasa, des deux présidents du parlement. Lors des cérémonies officielles où ces personnalités doivent accompagner le Chef de l'État, ce sont par contre, leurs adjoints qui y sont.

A lire aussi: RDC: les parlementaires du FCC invitent le premier ministre à boycotter un dialogue autour du processus électoral

Les cas illustratifs sont la recentes préstations des serments des magistrats où le Premier Ministre, les présidents de deux chambres du parlement ont brillé par leurs absences. En outre, lors du coup d'envoie de la reprise des cours, donné le lundi 10 août, pas de Premier Ministre à ses côtés, ni le gouverneur de la ville ni moins encore les président s du sénat et de l'assemblée nationale.

Problème d'invitations au niveau de la présidence ou simple sabotage des actions présidentielles quand on sait que la coalition (FCC-Cach) au pouvoir au pays de Lumumba, vit à couteau tiré ces derniers mois: "coup sur coup", lançait un Emmanuel Shadary Ramazani, secrétaire permanent du PPRD, parti de Joseph Kabila, président honoraire de la RDC.

A lire aussi: RDC/Récentes ordonnances présidentielles: « c’est extrêmement grave si le premier ministre n’était pas informé», Thomas Lokondo

Si pour les uns, cette guéguerre fragilise les institutions établies au détriment de la population, il n'est pas le cas pour d'autres qui estiment que cette façon d'agir prouve la disparution à petit feu, aux côtés du président Tshisekedi,
de la coalition FCC.

C'est le cas de Noël Tshiani Mwadiamvita, candidat à la dernière présidentielle en RDC. Il estime que l'actuel modus operandi des personnalités de la plateforme de Joseph Kabila signifie auto effacement aux côtés de Félix Tshisekedi et son Cach. Il prend ainsi le peuple pour témoin.

A lire aussi: RDC: contreseing des ordonnances, le 1er ministre s’est maladroitement exprimé (André Mbata)

"De + en +, on voit Pdt @fatshi13 seul sans le Premier Ministre, les Présidents de l’Assemblee Nationale et du Sénat et Gouverneur de la ville de Kinshasa lors de la prestation de serments des magistrats et reprise des cours après COVID 19. Le FCC s’efface tout seul. Peuple voit", a-t-il écrit sur son compte twitter.

Si Jeanine Mabunda, speaker de la chambre basse du parlement et Alexis Thambwe Mwamba, président du sénat, sont en vacances parlementaires, que dire du Premier Ministre et du gouverneur de la ville, tous du FCC ? Que peut-on attendre de cette coalition au pouvoir d'ici les scrutins à venir? s'interrogent les observateurs car 2023, c'est pour bientôt.

Liévin LUZOLO