RDC : 849 civils tués dans 166 attaques des rebelles ADF en une année

Corps d'un civil tué par les ADF/Photo de tiers

Le bureau conjoint des nations unies aux droits de l'homme (BCNUDH) a dressé un tableau sombre de la situation sécuritaire qui a prévalu dans la région de Beni au Nord-Kivu et une partie de l'Ituri en 2020, caractérisée par les attaques récurrentes des présumés rebelles ADF.

Dans son rapport mis en jour parvenu à election-net.com, le BCNUDH note qu'en une année, les combattants ADF ont tué 849 civils dans différentes circonstances.

"Le BCNUDH a pu établir que du 1è janvier au 31 décembre 2020,au moins 849 civils ont été sommairement exécutés par les présumés combattants ADF au cours de 166 attaques. Parmi les victimes figurent 622 hommes, 210 femmes et 26 enfants", rapporte ce document.

Face à ces atteintes au droit à la vie, le BCNUDH recommande aux autorités l'élaboration d'un plan "de contingence pour prévenir les représailles éventuelles des combattants ADF contre les populations civiles". Également, le renforcement de "l'autorité de l'état dans les zones reprises des ADF par le déploiement de la police, d'une administration civile et des services publics afin de se prémunir de la résurgence de groupes d'auto défense…"

Dieubon Mughenze depuis Beni