RDC : 534 violations des droits de l'homme documentées au mois de mai (BCNUDH)

La police arrêtant une manifestante. Ph de tiers.

Le bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l'homme ( BCNUDH) a documenté 534 violations des droits de l'homme sur le territoire de la République démocratique du Congo, soit une augmentation de 24% par rapport au moins d'avril ( 429 violations).

Ce, à cause de la présence des groupes armés restés actifs dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, précise le BCNUDH. En dehors des groupes armés, les agents de l'Etat sont aussi responsables de la hausse du nombre d'atteinte des droits de l'homme pour le mois de Mai.

" Les agents de l'État sont responsables de 223 violations, soit 42% des violations documentées en mai 2021. Ce nombre représente une augmentation de 17% par rapport aux 191 violations enregistrées au moins d'avril. Les groupes armés, tous confondus, ont été responsables de 311 atteintes aux droits de l'homme, soit 58% du nombre total des violations enregistrées sur l'ensemble du territoire et une augmentation importante de près de 31% par rapport au moins d'avril 2021", peut-on lire dans une note du BCNUDH dont une copie est parvenue à la rédaction d’Election-net.com.

Dans son rapport, le BCNUDH précise qu'il "n'a pas constaté, pour le mois de mai, un impact significatif de l'état de siège sur la protection des civils".

Joël Mesa Nzuzi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *