RDC : 178 ONG crient à la violation des aires protégées du Parc des Virunga

Vue aérienne de la rivière Monboyo et de la forêt de tourbières du parc national de la Salonga au sud-est de Mbandaka, République démocratique du Congo. Ph. Tiers

Dans une correspondance adressée lundi 11 octobre au premier ministre Sama Lukonde, 178 ONG dénoncent un projet de construction d'une institution supérieure dans le Parc des Virunga.

Ils accusent le ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire, Muhindo Nzangi d'avoir signé en date du 13 août 2021 un arrêté autorisant la construction de cet édifice.

"Construire ou autoriser la construction des immeubles en matériaux durables de grande envergure dans une aire protégée et reconnue de deuxième catégorie, est une décision manifestement illégale et grossièrement provocatrice à la loi en vigueur au regard du statut de ce parc et des citoyens engagés pour la défense de la nature en RDC", ont-elles écrit au chef du gouvernement congolais.

Ces ONG craignent que cette construction ouvre la porte à d'autres revendications qui peuvent mettre en péril le Parc des Virunga .

"Il sied de relever que la construction de cet institut supérieur sera suivie d’autres revendications incompatibles avec les objectifs de la conservation, notamment la réclamation de nouveaux espaces pour le surplus d’habitants venus y étudier et plus tard y fonder leurs familles, l’exigence de construction de nouvelles infrastructures pour répondre aux besoins d’emplois des étudiants ayant terminé leurs études, la surexploitation des ressources halieutiques du lac Edouard au regard de la montée exponentielle des bouches à nourrir", ont- elles signifié au premier ministre.

Joël Mesa Nzuzi

1 thought on “RDC : 178 ONG crient à la violation des aires protégées du Parc des Virunga

  1. Est-ce qu'il n'aurait pas été intéressant de citer l'Université en voie de construction dans le parc tout en précisant la partie du parc qui serait menacée par cette construction ? Je trouve l'article moins riche et incomplet. Toutefois, courage quand même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *