RDC: 1 an d'alternance, ce que recommande Tournons la page au président Tshisekedi.

Ce 24 janvier 2020, cela fait exactement un an jour pour jour que la République Démocratique du Congo vivait sa première alternance politique au sommet de l'État,marquée par la passation civilisée et pacifique du pouvoir entre le président élu Félix Antoine Tchisekedi du rang de l'opposition et son prédécesseur Joseph Kabila.

Une année après , les organisations réunies au sein du collectif '' tournons la page'' salue quelques avancées significatives déjà observées,et note que le président Tshisekedi a encore beaucoup des choses à faire pour le bien être de la population congolaise pour la réussite de son mandat.

Ce mouvement citoyen salue également la fermeture des amigos et cachots de l'agence Nationale des renseignements (ANR), endroits où les seuls opposants, activistes de la société civile et des mouvements citoyens étaient régulièrement soumis à des traitements inhumains dégradant Souligne-t-il dans une lettre ouverte adressée au chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi dont une copie est parvenue à élection-net.com. à l'occasion de la célébration de cette première année de l'alternance.

Au delà des avancées, tournons la page fistige la gestion financière de ''plus en plus déplorable marqué de détournements des derniers publics en terme de millions de dollars.

''..fort malheureusement, une année durant, vous restez qu'au niveau des simples déclarations avec tout un chapelet de bonne intention et en suite, la corruption et son corollaire, le détournement des deniers publics et autres blanchiment des capitaux ont pris des proportions vertigineuses jamais connues par le passé'' note ce mouvement citoyen qui recommande

au chef de l'État de '' procéder à des suspensions de toutes les personnalités publiques sur lesquelles pèseraient des sérieux indices d'implication dans les différentes affaires de détournement des deniers publics, diligenter des missions d'audit dans toutes les provinces et sanctionner touts les dirigeants actuels et passés qui se seraient impliqués dans des malversations,
De procéder au remplacement de tous les responsables de service de sécurité, notamment ceux de l'ANR et FARDC qui ont toujours été cités dans des rapports et autres dossiers salles.''

Sur ce prix, le chef de l'État peut espérer gagner la bataille pour la paix à l'Est du Congo et pour le respect des droits de l'homme.

Héritier Bashige depuis Bukavu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *