Processus de remplacement des animateurs à la CENI : Fayulu et Muzito en colère contre les confessions religieuses

Martin Fayulu et Adolphe Muzito. Ph. de tiers.

Le présidium de la plateforme politique Lamuka s’indigne du message des confessions religieuses sur le processus de désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI. Position exprimée dans un communiqué rendu public ce lundi 22 mars, parvenu à election-net-com.

Lamuka estime en outre, que le message des confessions religieuses divise davantage en lieu et place d’encourager l’organisation des élections transparentes et apaisées.

C’est ainsi que qu’il pense qu’il est nécessaire que les parties prenantes puissent adopter de manière consensuelle la réforme de la CENI avant la désignation des membres.

Il estime également que les confessions religieuses n’ont pas tiré les leçons du couac de mai 2020 qui avait porté un discrédit au niveau de leur plateforme.

Martin Fayulu et Adolphe Muzito affirment qu’ils s’opposeront « par tous les moyens contre le statuquo inutile que les confessions religieuses veulent imposer à notre peuple ». Ils appellent la population à se tenir prêt pour des manifestations contre toute tentative de reproduire une CENI politisée « qui aura pour mission de préparer l’organisation d’une nouvelle fraude électorale et ainsi perpétuer la crise de légitimité en RDC ».

Pour rappel, dans un communiqué des confessions religieuses après une rencontre avec l’assemblée nationale, cette plateforme a demandé à toute personne désirant se porter candidat de la centrale, de déposer sa candidature auprès d’une seule confession religieuse de son choix, au plus tard le vendredi 9 avril 2021.

Pompon BEYOKOBANA