Présidence de la Céni: Denis Mukwege n’est pas preneur

Le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege. Ph. Tiers

Depuis quelques heures, une rumeur faisant état du dépôt officiel de la candidature du Docteur Dénis Mukwege à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) pour remplacer Corneille Naanga, circule avec insistance sur les réseaux sociaux.

Mais peu de temps après, elle a été contredite par une communication de la Fondation Panzi dirigée par le réparateur de femmes et prix Nobel de la paix, Denis Mukwege himself.

Dans ce communiqué rendu public et dont election-net.com s'est procuré une copie, le signataire indique que la charge de travail de malades ne permettra pas à Denis Mukwege d'assumer cette responsabilité «lui souhaitée par des milliers des compatriotes.» « ... Nous comprenons le souhait de nos compatriotes de le voir assumer cette responsabilité. Cependant, sa charge travail auprès de malades ne lui permettra pas. Il remercie tous ceux qui croient en lui et restera un défenseur tenace des droits des Congolais», tranche le communiqué'

Cette prétendue candidature du Docteur Dénis Mukwege à la tête de la Céni, était soutenue par l'association Prix Nobel, une plateforme dirigée par le professeur Paul-René Lohata.

Il sied de savoir que la personne qui occupera prochainement le poste de président de la Céni, aura la charge d’organiser les élections en 2023.

Héritier Bashige, depuis Bukavu