Pollution des rivières Kasaï: une piste ouverte

Vue de la pollution de la rivière Kasaï. Ph de tiers

À Luanda, l'on fait constater une pollution des rivières en RDC. A cet effet, une enquête est ouverte pour savoir les tenants et aboutissants de cette affaire. En réalité, c'est pour vraiment s'interroger si la pollution issue d’une avarie à la mine de Catoca a traversé la frontière se situant entre l'Angola et le Congo.


Le gouvernement angolais est informé d'un incident survenu sur la frontière traversant l'Angola et le Congo. Selon certaines indiscrétions, nous dit-on, il s'agit de la  plus grande mine de diamant d'Angola, quatrième gisement au monde, qui a bien connu « un incident du système de drainage de ses bassins de rejet », indique un cadre du ministère de l'Environnement de Luanda à RFI.

La question qui taraude l'esprit reste à savoir quelle a été l'origine de cet incident. A en croire, les autorités angolaises, c'est la mine de Catoca qui a connu une avarie. L'on peut dire sans risque de se tromper que les risques sanitaires et environnementaux peuvent être énormes.

Aussi, il faudra prendre des dispositions réglementaires, car les opérations minières consomment une grande quantité d'eau et d'énergie ; mieux elles perturbent des terrains naturels qui peuvent constituer l'habitat de nombreux écosystèmes.

Maintenant de quoi expliquer, dans le cours d'eau voisin, de ferrosilicium, un alliage utilisé dans les tourbillons de boue qui servent à conserver le minerai de diamant. L'important est de mettre fin à cette fuite et c'est ce qui a été fait, renseigne une source de Luanda.

Mapote Gave avec rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *