Ouganda : Bobi Wine rejette les résultats de la présidentielle du 14 janvier déclarant Museveni vainqueur

Bobi Wine, candidat de l’opposition à l'élection présidentielle ougandaise. Ph. Tiers

La Plateforme de l'unité nationale (NUP), parti du leader de l'opposition ougandaise, Robert Kyangulanyi alias Bobi Wine a tenue une conférence de presse, ce dimanche 17 janvier 2021 à son siège. Au cours de la dite conférence, ce parti de l'opposition a rejeté la victoire du président Yoweri Museveni au premier tour du scrutin de ce jeudi 14 janvier, annoncée samedi 16 janvier par l’instance nationale électorale.

D'après une correspondance de la RFI à Kampala, les résultats de l’élection présidentielle ougandaise renseigne que "le président sortant, Museveni a obtenu un sixième mandat avec 58,64 % des voix contre 34,83 % des suffrages pour son principal rival Bobi Wine. Ces résultats sont contestés premièrement par la Plateforme de l'unité nationale, depuis l’annonce des résultats".

L’un des vice-présidents du NUP, Mathias Mpuuga, invite leurs partisans et les autres ougandais au rejet des résultats de l’élection présidentielle.

Par ailleurs, le porte-parole du NUP, Joel Ssenyonyi appelle les citoyens à mettre en oeuvre "tous les moyens légaux possibles, autorisés par la Constitution pour poursuivre le changement. En outre le parti de Boni wine demande à la population de participer au scrutin local prévu la semaine prochaine.

Signalons que Bobi Wine n’était pas présent à la conférence de presse de ce dimanche au siège de son parti. Depuis ce vendredi, cet opposant s'est dit en "état de siège". Les forces de l'ordre avaient encerclé son domicile dans la journée du samedi, jour de la proclamation des résultats.

Signalons en outre que pour la première fois, depuis l’annonce de sa réélection, le président Yoweri Museveni s’est exprimé lors d’une allocution télévisée, samedi soir. "Les Ougandais ont voté pour l’amour de leur pays, pour le panafricanisme et pour la démocratie ", a-t-il dit.

Bénédicte Matondo