Obsèques d'AG Kyungu Wa Kumwanza : l'archevêque de Lubumbashi a taclé Félix Tshisekedi et la classe politique

Félix Tshisekedi dépose une gerbe de fleurs

Devant le chef de l'État, le premier ministre et beaucoup de personnalités politiques de premier rang réunis à l'esplanade du bâtiment du 30 juin pour les obsèques d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza ce jeudi 16 septembre 2021, Mgr Fulgence Muteba Mugalu archevêque metropolitain de Lubumbashi a lancé une mise en garde contre un quelconque tripatouillage de la constitution.

" On ne badine pas avec la constitution", a martelé l'archevêque qui a évoqué le courage et l'audace qui ont caractérisé la vie d'Antoine Gabriel Kyungu Wa Kumwanza devant toutes les dérives dictatoriales dans l'histoire politiques de la République Démocratique du Congo.

"plus que le courage; l'audace de dire non à l'oppression, à l'avilissement de tout un peuple, à une forme dégradante d'esclavage. Cette audace donc, qu'a affiché le président Kyungu aux côtés des 12 parlementaires mérite respect et hommage. Comme communauté Provinciale, il faut incarner les convictions de Baba et nous battre que triomphe la justice, les intérêts ou les aspirations de notre peuple ainsi que la démocratie." a dit Mgr Fulgence Muteba Mugalu

Et de poursuivre

" Au cours de l'histoire de notre pays la RDC, les exemples de démocratie sont. Nous n'avons pas le droit d'être les derniers en Afrique. Baba Kyungu a eu l'audace de défendre la constitution de la République ; dans les conditions trop difficiles, il ne s'est pas laissé intimider par la terreur de forces d'oppression. À cet égard, Baba laisse un héritage mémorable de ne pouvoir pas badiner avec la constitution" a-t-il insisté avant de faire une pause et de renchérir sur un ton ferme :

"Ne pas badiner avec la constitution, ce texte qui renferme le destin de notre pays, la République démocratique du Congo."

Dans son homélie, le pasteur des catholiques n'a pas épargné la classe politique Katangaise gangrenée par des divisions interminables depuis la nuit des temps.

"Pourquoi il est difficile de réconcilier les politiciens Katangais comme cela est le cas dans d'autres parties ici chez nous en République démocratique du Congo ? Les démons de la division ont ils élu domicile ici ? La mort de feu Kyungu nous donne l'opportunité de ce message : Fils et fils du Katanga, unissez-vous pour rechercher le bien de votre peuple." a lancé l'archevêque métropolitain de Lubumbashi.

Chris Lumbu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *