Numérique : l’U.E entame une très vaste enquête sur les activités publicitaires de Google

Google suspend les publicités politiques. Ph. Tiers

L'Union européenne a entamé une nouvelle enquête sur les pratiques publicitaires en ligne de Google, dans une série d'enquêtes en cours entre l’Union et certains géants de la technologie.

C’est la première fois que la Commission s’en prendra à l’écosystème global du géant américain, accusé de toute part d’abuser de sa position dominante dans le marché de la publicité en ligne.

Google « est présent à presque tous les niveaux de la chaîne de fourniture en ce qui concerne l’affichage publicitaire en ligne. Nous craignons [qu’il] n’ait rendu l’exercice d’une concurrence (…) plus difficile pour les services (…) concurrents », a déclaré la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, dans un communiqué publié ce mardi, sur le site Web de l'U.E.

Le géant de la technologie a été condamné à trois reprises à une amende, pour comportement anticoncurrentiel - sur la recherche, les achats et le système d'exploitation Android - par l'Union européenne.

En 2017, Google a été condamné à une amende d'environ 2,7 milliards de dollars, en 2018, l’amende était de 5 milliards de dollars et, plus récemment, en 2019, le montant de la sanction s’est élevé à environ 1,7 milliards de dollars.