Nord-Kivu : voici les centres de contrôle technique autorisés à fonctionner

illustration

Le gouverneur militaire du Nord-Kivu Ndima Kongba Constant a dans un message officiel adressé aux maires des villes, administrateurs des territoires et au commissaire de la police nationale congolaise (PNC) rappelé que seule la cellule de sécurisation des procès-verbaux à l'usage de centres de contrôle technique (CSPVCCT) est la structure provinciale habiletée à produire, sécuriser, rendre disponible, distribuer et faire le suivi technique et comptable des procès-verbaux de contrôle technique mis à la disposition des centres de contrôle technique, et arriver à lutter contre le réseau parallèle.

Par ailleurs, l'autorité provinciale a rappelé que jusqu'à ce jour trois centres dont Erest, Somoda, Congo Project sont agréés et autorisés à fonctionner sur l'étendue de la province.

Et pour faciliter aux usagers de la route vivant dans les grandes agglomérations de certains territoires où les centres ne sont pas encore opérationnels, l'autorité provinciale a demandé à ces centres avec leurs équipements portatifs de devoir faire pendant cette période de bouclage une sous traitance avec les garages locaux pour le checking des engins roulant, et servir des Procès-verbaux contre signe par les chefs des ressorts transvcoms respectifs conformément à la loi.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *