Nord-Kivu : une position militaire attaquée par les présumés M23 à Rugari

Des militaires FARDC en brousse/Photo de tiers.

Une position des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été attaquée par des présumés ADF à Rugari dans la province du Nord-Kivu.

Selon le compte rendu du récent conseil des ministres, ces assaillants ont ciblé cette position le 22 novembre 2021. "Ces affrontements ont provoqué un déplacement massif des populations", affirme le Conseil des ministres.

Ce document consulté par election-net.com, poursuit que "le commandant des opérations Sokola1 et l'administrateur du territoire s'y sont rendus pour se rassurer de la sécurité de la population et leurs biens. À l'heure qui l'est, l'armée travaille pour mettre définitivement fin à cette insécurité".

Le phénomène des présumés M23 refait surface dans la province du Nord-Kivu. Il y a peu, la mythique colline de Chanzu était occupée par ces assaillants avant d'être délogés par l'armée. Toutefois, le leader de cet ancien mouvement rebelle a nié l'implication de ses hommes dans cet assaut.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *