Nord-Kivu : une nouvelle taxe imposée à la population par des groupes armés à Busanza

photo illustrative du Groupe armé Nyatura actif dans le Masisi

Des groupes armés imposent à la population le paiement d'une taxe forcée s'élevant à 5 $ par champ dans le groupement de Busanza à Rutshuru au Nord-Kivu.

Mbusa Mukanda un des notables de Rutshuru qui livre cette information à election-net.com ce jeudi 28 octobre 2021, souligne que ces présumés rebelles qui sont du groupe Coalition des mouvements pour les changements, commettent parfois des abus sexuels à l'endroit des femmes agricultrices.

Ainsi, il demande le renforcement en effectif des éléments des Forces Armées et de la police, car selon lui, ce groupement compte moins d'agents de l'ordre.

''Cette zone est moins sécurisée sur les 15 localités que Busanza compte, et à cause de l'insécurité nous restons à peine avec 10 localités habitées dont Kiringa, Shinda, Nyarukwangara, Rutezo, Kisiza, Nyamagana,Rubara, Kirambo,Musezero,Mungo, d'autres 5 détruites dont Butimbo,Songa,Butaro, Punga, Buchuzi'', a-t-il déclaré.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *