Nord-Kivu : Un autre seigneur de guerre se rend à la MONUSCO à Nyamilima

photo illustrative du Groupe armé Nyatura actif dans le Masisi

Connu sous le sobriquet de Katuleve, un des chefs rebelles actif au Nord-Kivu, s'est rendu à une base de la mission onusienne (MONUSCO), à Nyamilima, dans le Territoire de Rutshuru depuis le lundi 28 décembre 2020.

Aimé Mbusa Mukanda, un des notables du coin qui livre cette information à l'opinion ce mercredi 30 décembre 2020 souligne que la reddition de ce chef rebelle enchante d'ores-et-déjà la population de Rutshuru et particulièrement celle du groupement de Binza qui a été victime des exactions qu'il ne cesse de commettre.

Toutefois, il appelle le gouvernement congolais à le punir sévèrement pour toutes ses exactions commises à l'endroit de civils, quoiqu'il se serait rendu volontairement à la mission onusienne.

«[…]Cet homme a commis plusieurs éxactions contre les civils, cas de kidnapping sur le tronçon Nyakakoma-Kinyoro et Ishasha. Il faisait payer des taxes illégales à Mutsanga, et ailleurs. Nous voulons qu’il soit puni sévèrement. Nous appellons le gouvernement provincial et l’appareil Judiciaire à la vigilance », a indiqué Aimé Mbusa Mukanda.

Il sied de noter que le Territoire de Rutshuru au Nord-Kivu est secoué par l'insécurité grandissante. Dans la chefferie de Bwito comme celle de Bwisha, il s'observe un activisme des groupes rebelles nationaux, étrangers et locaux qui sont auteurs de plusieurs exactions, le kidnapping, le pillage, les massacres de civils, viols etc. Et cela en dépit des opérations militaires qui sont menées dans cette partie du Nord-Kivu.

Prince Bagheni, à Goma