Nord-Kivu : Trois éléments de Fardc tués dans une embuscade en plein parc national des Virunga

Des militaires de FARDC au front à l'Est.

Une énième embuscade des rebelles non identifiés jusqu'à présent a été tendue ce lundi 23 novembre 2020 aux militaires congolais en plein parc national des Virunga, en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu.

Selon le major NDjike Kaiko Guillaume, porte-parole du l'opération Sokola2 au Nord-Kivu, qui livre cette information, cette énième embuscade a coûté la vie à trois militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), qui sont tombés au moment où ils poursuivaient l'ennemi dans la forêt où il s'est enfui avec 12 vaches de la population.

«[…] Alors nos éléments ont essayé de poursuivre ces rebelles qui se sont enfuis dans le Parc des Virunga et c'est là qu'ils sont tombés dans une embuscade. Nous avons perdu 3 éléments, et avons quand même récupéré une vache. À l'heure où je vous parle, nous poursuivons les recherches pour récupérer toutes les autres vaches », a dit le major Guillaume NDjike Kaiko.

Il sied de noter que la situation sécuritaire à Nyiragongo comme dans les autres territoires au Nord-Kivu reste préoccupante. Nombreux observateurs ont toujours attribué toutes les exactions à des groupes rebelles locaux, nationaux et étrangers qui sont actifs au Nord-Kivu. Les Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) sont soupçonnées par la société civile de la place, d'être auteurs de cette énième embuscade en plein parc national des Virunga.

D'où la nécessité pour l'armée loyaliste d'intensifier les opérations militaires pour imposer l'autorité de l'Etat partout au Nord-Kivu et prévenir ces genres d'embuscade.

Prince Bagheni, à Goma