Nord-Kivu/Rentrée Scolaire : le parlement d’enfants plaide pour le renforcement de la sécurité

Amadi Twaha, Coordonateur du Haut conseil au parlement d'Enfants Nord-Kivu. Photo Enet. Prince B.

Ecouter cette information

Le parlement d’enfants Zone- Est demandé au gouvernement congolais de renforcer la sécurité dans les différents territoires de la province. Dans une interview accordée à Election-net.com, ce vendredi 9 octobre 2020, à Goma cette organisation a lancé cet appel pour permettre une rentrée scolaire paisible le 12 octobre sur l’étendue du territoire national.

Maître Amadi Twaha, coordonnateur du haut conseil au parlement d’enfants, a souligné qu’à côté de la pandémie à coronavirus, plusieurs entités sont secouées par une insécurité grandissante entretenue par des groupes armés locaux, nationaux et internationaux.

Cependant, il a invité le gouvernement congolais à réunir tout le nécessaire pour améliorer tant soit peu, la situation sécuritaire dans ces coins. Et ce, pour permettre une effectivité de la rentrée scolaire pour tous les enfants.

”Nous demandons à toutes les autorités compétentes de faire quelque chose. Oui, les promesses nous les avons entendues, et nous voulons qu’elles fassent tout pour qu’à cette rentrée scolaire, nous ne puissions pas écouter qu’il y a eu des enfants tués ou kidnappés”, a-t-il indiqué à Election-net.com

Enfin, il a demandé au gouvernement de mettre en place un système pouvant permettre le démantèlement de tous les réseaux suspects. Et comme ceux qui s’en donnent au kidnapping des enfants, Amadi Twaha souligne à Election-net.com, que c’est par mauvaise foi que le gouvernement n’arrive pas à trouver une solution à la question

”si le gouvernement a la volonté, facilement il peut trouver une solution à cette question. Les réseaux de communication qui facilitent le versement de la rançon sont gérés par gouvernement et même les autres systèmes de communication”, a-t-il conclu.

Prince Bagheni, à Goma