Nord-Kivu : ”Police stop COVID-19” un projet qui implique la police et l’armée dans la sensibilisation, lancé à Goma

Ecouter cette information

Désormais les éléments de la police nationale congolaise ainsi que les forces armés de la république démocratique du Congo (FARDC) seront impliqués dans la sensibilisation contre la covid-19. Et ce pour lutter contre la 2ème vague de cette pandémie mortelle.

C’est dans cette logique que la Police National Congolaise a lancé ce vendredi 20 novembre le projet dénommé ”Police stop COVID-19” à Goma au Nord-Kivu.

Présent à cette cérémonie, Eugène Nzanzu, ministre provincial de la santé au Nord-Kivu, a souligné que si on ne se prend pas en charge, l’on va risquer d’être débordé par la maladie d’où son appel aux éléments de l’ordre et à toutes les forces loyalistes à s’approprier ce projet visant à sensibiliser la population pour qu’elle respecte les gestes barrières édictés par les autorités Étatiques et sanitaires.

 « Nous vivons la deuxième vague de la pandémie à Covid 19 dans notre pays, d’où l’importance de rappeler les mesures barrières édictées par le Chef de l’État. Si nous ne prenons pas en charge cette pandémie, nous risquons d’être débordés. C’est pourquoi j’invite la police à sensibiliser la population », a-t-il indiqué.

En rappel, la province du Nord-Kivu reste à la deuxième position parmi les provinces touchées par la covid-19. Selon le bulletin sur la situation épidémiologique de la commission technique provinciale au ministère de la Santé du mercredi 18 novembre 2020, le Nord-Kivu compte désormais 10 cas actifs, dont 7 dans la zone de Santé de Goma, 2 à Butembo et enfin 1 à Katwa.

Prince Baghebi, à Goma