Nord-Kivu: Plus de 10 hectares des champs de la population riveraines détruits dans la localité de Kibirizi

Vue d'un champ dans le Rutshuru ©Photo de tiers

La notabilité du territoire de Rutshuru dénonce les actions des Eco-gardes de l'Institut National pour la Conservation de la Nature (ICCN) dans la chefferie de Bwito au village de Kibirizi. Selon notable déclare que "c'est depuis le 23 de ce mois que les Eco-gardes de l'ICCN ont détruits des plantations des paisibles populations riveraines de la chefferie de Bwito, dans la localité de Kibirizi.

"C'est depuis jeudi le 23 décembre que les Eco-gardes de l'Institut national pour la conservation de la nature (ICCN) ont détruit méchamment des vivres agricoles des paisibles populations riveraines de la chefferie de Bwito précisement à Kibirizi. Ils ont détruit des maïs, haricots etc.", a dénoncé Aimé Mukanda.

En outre, le notable de Rutshuru condamne ces actions qui selon lui risquent de provoquer une crise. Il demande au directeur provincial de l'ICCN, Emmanuel Demeraude de "s'impliquer dans cette affaire afin d'indemniser les victimes de cette barbarie. Aime Mukanda Mbusa sollicite egalement le renforcement des capacités de ces Eco-gardes qui selon lui, se comportent en rebelles".

Signalons que plus de 10 hectares ont été détruits par les Eco-gardes de l'Institut National pour la Conservation de la nature ICCN. Ces Eco-gardes sont du Parc national de Virunga.

Bénédicte Matondo