Nord-Kivu/Persistance des tueries : Le parti de Martin Fayulu écrit au gouverneur militaire

Lieutenant général Ndima Kongba Constant, nouveau gouverneur militaire, photo Enet/Prince B

Le parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (Ecidé) a, dans une correspondance adressée au gouverneur militaire du Nord-Kivu dont une copie est parvenue à election-net.com ce mardi 1 juin 2021, souligné la nécessité d'informer l'opinion au sujet des efforts de l'état de siège depuis son lancement.

Dans cette correspondance, ce parti cher à Martin Fayulu a rappelé au chef de l'exécutif provincial que par ses prises de fonctions officielles, la population s'est rangée comme toujours à l'accompagner dans la recherche de la paix en différents territoires et villes de la province longtemps meurtrie.

Cependant, Ecidé a souligné qu'il est triste et encore révoltant qu'à quelques jours de la fin du premier délai constitutionnel de l'état de siège, un constat toujours amer de la situation sécuritaire continue à se dégager dans la province.

''[…], comment expliquer que depuis que l'état de siège a été décrété au Nord-Kivu et en Ituri, le 6 mai 2021, près de 100 personnes ont été massacrées seulement dans le Secteur de Ruwenzori en territoire de Beni, à Bunyatenge dans le territoire de Lubero…'', Peut-on lire dans cette correspondance.

En outre, ce parti politique a signifié au gouverneur que l'espoir est en train de s'évaporer à petit feu, ''étant donné que l'on a comme impression que cet état de siège est une décision propagandiste que palliative''.

Enfin, ce parti a souligné que dans ce statuquo de la situation sécuritaire au Nord-Kivu, il va s'arracher le droit de mobiliser la population dans la rue pour exiger la fin de cet état de siège ou alors le remplacement pire et simple du nouveau gouverneur militaire.

Prince Bagheni à Goma