Nord-Kivu : l'état de siège sous menace de nouveaux groupes armés en gestation

Quelques rebelles du mouvement M23 a Goma. Ph. Lloyd-George

La Coordination provinciale de la Société Civile du Nord-Kivu et ses coordinations territoriales et urbaines ont, au cours d'une réunion, évalué l'état de siège décrété par Felix Tshisekedi au Nord-Kivu depuis le 5 mai 2021.

Pour ce qui concerne la situation du territoire de Nyiragongo, il a été souligné qu'aucune opération militaire n'a été menée contre les groupes armés depuis l'avènement de l'état de siège.

Il a, cependant, été rapporté dans ce communiqué qu'un nouveau groupe armé est en phase de création dans le village Mutaho et dispose de 7 armes, tout en révélant que les jeunes proviendraient du Sud-Kivu pour rejoindre ce mouvement armé.

Enfin, la société civile indique qu'un autre groupe armé dirigé par un certain Gaston proviendrait du groupement Rugari en territoire de Rutshuru pour planifier les kidnappings sur la route nationale n°4 à Kilimanyoka et un autre groupe armé qui se nommerait Nyatura Nyiragongo dirigé par un certain Pascal Shambo, opère impunément sur la partie Sud du territoire de Nyiragongo.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *