Nord-Kivu : les enseignants de 3 territoires réclament leur salaire du mois de février

Des enseignants en sit-in au Bureau du SECOPE-Sud-Kivu. Photo ENET Héritier Bashige

Les enseignants de Masisi, Rutshuru et Walikale au Nord-Kivu n’ont pas encore touché leur salaire du mois de février, c’est ce qu’a fait savoir à l’opinion ce dimanche 21 mars 2021, Prof Bahala Shamavu Innocent, président provincial de la Force Syndicale Nationale (FOSYNAT).

Celui-ci a indiqué que la paye de ces enseignants a toujours été faite par la CARITAS Goma, sans expliquer ce qui serait à la base du retard dans la paie, ce président syndical responsabilise toutes les autorités qui selon lui, semblent fermer l’œil face à la situation.

En outre, il a demandé aux autorités de l’ EPST au Nord-Kivu et du pays en général de s’impliquer dans l’urgence pour que l’enseignant de ces trois territoires précités trouve son salaire dans ”les 48 h qui suivent la réception de ce message”

Enfin, Prof Bahala Shamavu, a menacé que des actions de grande envergure pour réclamer ce salaire en voie de détournement seront menées au cas où ces 48 heures seraient dépassées

”Que chaque enseignant aiguise son arme (Stylo rouge) car dans 48 heures nous lançons l’opération lynchage (correction) des détourneurs. À bon attendeur”, a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma