Nord-Kivu : Les élections du nouveau bureau du CPJ classées dans les oubliettes

Guy Kibira. Ph Tiers

Les élections de nouveaux animateurs du conseil provincial de la jeunesse au Nord-Kivu sont toujours bloquées. Malgré la publication d'une date pour cette fin avant le début de l'état de siège, il y a des jeunes de la ville de Goma qui ne dissimulent plus leur désespoir. Ces derniers estiment que cette question liée à la convocation de l'assemblée générale élective du CPJ n'est pas prise en compte par les autorités.

Bruno Muitohere, un des ambitieux à la tête du conseil provincial de la jeunesse a indiqué à election-net.com que les autorités ne prennent plus la jeunesse comme une branche de la population qui soit importante malgré qu'elle constitue la majorité de la population dans la province.

Il a par ailleurs souligné que la lutte des jeunes pourrait amener les décideurs à aller dans une vitesse de croisière pour organiser ces élections.

Bruno Muitohere a, par ailleurs, indiqué que les efforts doivent être orientés dans un même sens pour qu'il y ait alternance à la tête du conseil provincial de la jeunesse.

''Nous sommes au troisième gouverneur avec un même bureau du conseil provincial de la jeunesse. Les animateurs de ce bureau, peuvent-ils demander qu'il y ait des élections dans le pays ou dans une autre institution ? En tout cas, je vois que nous n'avons pas un bon exemple en matière d'alternance au Nord-Kivu'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *