Nord-Kivu : Les communautés invitées à la cohésion sociale

La députée nationale Jeannette Mapera, élue de Lubero

La députée nationale Jeanette Mapera a au cours d'une interview accordée à la pesse de Goma ce dimanche 18 avril 2021, appelé toutes les communautés du Nord-Kivu de vivre en cohésion. Et ce, pour ne pas donner une place à l'ennemi qui voudrait retarder le développement de la province.

Revenant sur les tensions entre ethnies observées dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu, il y a peu, cette élue de Lubero a fait savoir que les congolais n'ont pas la culture de se tuer entre eux, et selon elle, ceux et celles qui prêchent la division entre ethnies viennent d'ailleurs.

Cependant, elle a souligné qu'aucune ethnie ne suffit pas d'elle même, et pour arriver au développement, l'on doit vivre en harmonie.

''Le Nande a besoin d'un Kumu, le Kumu a besoin d'un hunde, et c'est de cette façon que nos grands parents vivaient. Le Nord-Kivu c'est l'unique province au Congo qui a beaucoup d'ethnies. Les gens qui viennent d'ailleurs ont la haine, et ils veulent qu'il y ait une diffusion entre ethnies au Nord-Kivu'', a-t-elle indiqué.

Enfin, elle a appelé toutes les couches de la population et particulièrement les jeunes de ne pas céder à toutes formes de manipulation. Car selon elle, l'attente entre ethnies, favorise le développement et toutes cultures qui prônent la division et la guerre ne sont pas de la RDC.

Prince Bagheni, à Goma