Nord-Kivu : "le parlement des jeunes" exige à Billy Kambale l'élection des animateurs du CPJ

Johnson Ishara, président du parlement des jeunes au Nord-Kivu. Photo de tiers

Annoncé à Goma au Nord-Kivu ce mardi 07 Septembre 2020, par l'Union Pour la nation congolaise, (UNC), le Ministre National de la Jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté, Billy Kambale, pourra répondre à plusieurs préoccupations de la population et surtout celles de la jeunesse.

D'ores-et-déjà le "Parlement des Jeunes" du Nord-Kivu par le truchement de son président, Johnson Ishara Butaraza met à la portée du public son cahier des charges qu'il pourra présenter au patron de la jeunesse en République Démocratique du Congo.

''Nous serons là pour suivre les orientations et l'agenda prioritaire de la jeunesse que nous souhaiterions qu'il soit axé sur certains points, et s'il pouvait rencontrer les petits points d'attente sera une satisfaction pour tous les jeunes'', a dit Johnson Ishara Butaraza.

En premier lieu, le parlement des jeunes voudrait qu'il y ait fixation définitive de la date dans un bref délai de l'élection du conseil provincial de la jeunesse au Nord-Kivu, qui a longtemps été politisée. A dit Johnson Ishara, tout en indiquant que les jeunes du Nord-Kivu souhaitent avoir une lumière nette sur cette question.

Par ailleurs, il a demandé au ministre d'éclairer les jeunes sur le projet de brigades agricoles au Nord-Kivu,… ''quelles sont les mesures définies pour sa durabilité ?'', se questionne t-il.

Tout en demandant l'apport du Ministère pour lutter contre la manipulation politicienne des jeunes sur toute l'étendue du pays, poussant certains des plateformes politiques à s'affronter physiquement dans la capitale sous l'œil des autorités.

En outre, Johnson Ishara Butaraza plaide auprès du Ministre pour qu'il y ait un Plan de sortie pour la prise en charge des services généraux de la jeunesse pour un bel encadrement de ces derniers pour un travail de qualité.

Et enfin, les perspectives qui sont définies par le ministère pour participer à la réduction des chômages des jeunes au pays '''…cette réduction est à quel pourcentage?'', a-t-il conclu.

Prince Bagheni, à Goma