Nord-Kivu : le leader du M23 réagit sur les attaques survenues à Rutshuru

Quelques rebelles du mouvement M23 a Goma. Ph. Lloyd-George

L'ex-rebelkion du M23 sort de son silence après des attaques survenues dans plusieurs villages de Rutshuru au Nord-Kivu, la nuit du dimanche à ce lundi 8 novembre 2021.

Dans une mise au point signée par Bertrand Busimwa parvenue à election-net.com, ce mouvement refute son implication dans des attaques armées décriées par la société civile sur la colline de Chanzu et ses environs. Il indique qu'il "est actuellement partenaire du Gouvernement de la République".

Ci-dessous le document :

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *