Nord-Kivu : L'armée repousse une attaque des miliciens maï-maï à Lubero

photo illustrative du Groupe armé Nyatura actif dans le Masisi

La nuit du samedi à ce dimanche 4 juillet 2021, des miliciens maï-maï ont attaqué une position de Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à Lubango dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu.

L'assaut est survenu en plein état de siège décrété par le chef de l'état Félix Tshisekedi afin de faire face à l'insécurité causée par les groupes armés.

D'après l'administrateur du territoire, les miliciens qui se sont hasardés à lancer l'attaque, ont été repérés par les Forces de sécurité. Le colonel Ndonda Mandongo soutient que les accrochages qui ont suivi, ont tourné à l'avantage de l'armée régulière. La réponse musclée de l'armée a ainsi obligé les assaillants à se replier.

Le territoire de Lubero est sous menace des plusieurs groupes armés. Si les autorités militaires ne cessent d'inviter les "bons citoyens" à se retirer des ces groupes armés, certains chef-rebbeles ont déjà réaffirmé leur volonté de déposer les armes.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *