Nord-Kivu : L'armée arrête certains militaires "corrompus" par les rebelles ADF à Beni

Des militaires de FARDC au front à l'Est.

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont arrêté certains éléments de ses troupes dans la région de Beni au Nord-Kivu.

Lors d'un brefing de presse ce vendredi 11 mai201 en ville de Beni, le lieutenant Antony Mualushayi soutient que les militaires arrêtés sont accusés d'être "corrompus" par les rebelles ADF. Ce, pour éliminer quelques autorités militaires qui dirigent les opérations.

"A la 32e brigade, le général André a dévoilé cette information. Pour l'instant, tout celui qui a été cité dans ce dossier est déjà à la disposition de l'auditorat militaire. Le dossier évolue très bien, bien qu'on ait changé quelques officiers militaires à la justice. Nous attendons les nouvelles autorités affectées ici pour la poursuite du dossier. Il y aura des audiences publiques", a-t-il dit au micro d'election-net.com.

L'occasion faisant le larron, le lieutenant Antony Mualushayi rassure que les opérations "évoluent très bien".

"Vous devez avoir la foi. L'armée n'est pas distraite. Nous sommes en train de faire tout ce qui est possible afin de surprendre et les rebelles ADF et la population", renchérit-il.

Dieubon Mughenze depuis Beni