Nord-Kivu/Incursion rwandaise : ''une situation qui met en cause l'état de siège'', (Nicole Kavira)

Photo d'illustration des militaires rwandais qui sillonnent à Buhumba © photo de tiers

Le mouvement citoyen des indignés de la situation sécuritaire à l'Est de la République Démocratique du Congo s'est prononcé sur la énième incursion de l'armée rwandaise sur le sol congolais ce lundi 18 octobre 2021 en territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu.

Nicole Kavira, coordonnatrice de ce mouvement dénonce le silence qu'a affiché Kinshasa face à cette incursion qui n'est pas la première. Pour elle tout ce qui a été signé comme accord entre la RDC et le Rwanda, doit être annulé dans l'urgence.

''[…], non seulement, l'armée rwandaise en occupant et pillant les villages congolais sous le silence et la distraction des autorités militaires et politiques à Kinshasa vient de démontrer la fragilité et l'inefficacité même de l'état de siège'', a-t-elle déclaré.

Et de poursuivre :

''[…], aussi il devient évident de dire que tous les accords signés avec le Rwanda pour l'exploitation de nos minerais sont une moquerie envers les Congolais et les autorités ne maîtrisent rien par rapport aux engins sous régionaux'', a-t-elle indiqué.

Elle a par ailleurs souligné que tant que les autorités continueront à caresser ''les bourreaux'', l'insécurité et tueries ne cesseront pas à l'Est de la République Démocratique du Congo.

''On se demande, l'état de siège n'était-il pas mis en place pour traquer l'ennemi vivant en interne ou même à l'extérieur, comment expliquer le fait qu'une armée étrangère entre sur le sol congolais en plein état de siège ?'', s'est-elle interrogée.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *