Nord-Kivu/État de siège : ''Les députés provinciaux doivent éviter de donner l'impression d'être porte-parole des groupes armés'', Me Éric Birindwa

L'opposition de certains élus provinciaux du Nord-Kivu à l'état de siège décrété par le Chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi, depuis le 6 mai dernier, continue à susciter des réactions dans la classe politique comme sociale.

Pour Maître Éric Birindwa, un des notables de la ville de Goma, ''les députés provinciaux doivent éviter de donner l'impression d'être porte-parole des groupes armés''.

Dans un message sur son compte Twitter consulté par election-net.com, ce jeudi 19 août 2021, il a souligné que les groupes armés ne jurent que par la levée de l'état de siège pour continuer à massacrer la population du Nord-Kivu et freiner l'élan de développement de la province.

Il sied de noter que l'assemblée nationale a prorogé cet état de siège pour la sixième fois, depuis qu'il a été décrété au Nord-Kivu et en Ituri par le Chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *