Nord-Kivu/État de siège : ''il y a encore du travail à faire'', estime le député Segihobe

Gouverneur militaire du Nord-Kivu/photo de tiers

Depuis que l'état de siège a été décrété par Felix Tshisekedi au Nord-Kivu et en Ituri, les politiques comme les acteurs de la société civile ne cessent d'avancer leur lecture par rapport au résultat.

À son arrivée à Goma au Nord-Kivu ce dimanche 4 juillet 2021, le député national Jean-Paul Segihobe, élu de Rutshuru a indiqué que cet état de siège continue à être prorogé parce que les résultats attendus ne sont pas encore visibles.
''[…], Je pense que l'on va proroger continuellement, on voudrait voir le changement et nous comme élu, nous avons comme droit de mettre fin, mais ce n'est pas le cas aujourd'hui'', a-t-il souligné à election-net.com

Et de poursuivre :

''Si on a prorogé ce par ce qu'on se dit, qu'il y a encore du travail à faire et on invite la population à pouvoir collaborer, et que les militaires, les policiers s'appuient sur la population surtout en respectant les droits de l'homme'', a-t-il souligné

Enfin, cet élu de Rutshuru a estimé que cet état de siège n'est pas un état de nature, tout en demandant à ceux-là qui sèment l'insécurité dans les différents territoires du Nord-Kivu à se battre désormais pour la paix.

En rappel, c'est depuis le 6 mai 2021 que le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi a décrété au Nord-Kivu et en Ituri l'état de siège. Et ce, pour éradiquer cette insécurité qui ne cesse d'inquiéter la paisible population.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *