Nord-Kivu/ESU : Muhindo Nzangi appelé à assainir son secteur

Joseph Kitaganya, directeur général de l'ISC/Goma. Photo Enet/Prince B

La prolifération des instituts supérieurs à Goma au Nord-Kivu continue à être décriée par plusieurs acteurs dans le secteur éducatif. Au cours d’une interview accordée à election-net.com, ce lundi 12 juillet 2021, le directeur général de l’ISC Goma, Joseph Kitaganya a demandé au ministre de l’Enseignement Supérieur et Université d’agir.

Ce chevronné dans l’enseignement supérieur au Nord-Kivu, a estimé que l’intervention du ministre Nzangi Mutondo pourrait favoriser l’assainissement du secteur éducatif au Nord-Kivu et particulièrement dans la ville de Goma.

”Le ministre de l’ESU devrait aussi nous aider, ici, c’est chez lui, j’aurai souhaité le voir, lui-même entrer dans une institution et voir les conditions dans lesquelles les étudiants apprennent”, a-t-il indiqué à Election-net.com.

Cependant, il a souligné que les institutions supérieures qui ne sont pas viables ne devraient pas continuer à fonctionner. Et ce, pour laisser la place à ces institutions qui répondent aux critères.

”Moi si on me mettait à la tête de ce ministère, facilement j’allais fermer toutes ces institutions qui répondent aux critères,

Enfin, il a demandé à ce qui y ait une innovation dans ce secteur et non-ouvrir des institutions avec des filières qui existent déjà dans les autres institutions de la place.

”[…], Nous avons des facultés de droit partout, nous avons des facultés de science sociale partout, j’aurai souhaiter voir quelqu’un nous amenait ce qui n’existe pas et non-ouvrir des institutions avec des filières qui existent, si non on va créer des chômeurs”, a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *