Nord-Kivu : des éléments FARDC ''auteurs des tracasseries'' sur la route Tongo-Kitchanga

Photo d'illustration

Plusieurs barrières ont été érigées illégalement par certains militaires FARDC sur le tronçon Tongo-Kitchanga, en territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu.

Mbusa Mukanda Aimé, un des notables de Rutshuru qui livre cette information à election-net.com ce jeudi 2 décembre 2021, souligne que cette situation concerne les entités Mulimbi, Birega, Rusekera, Mudugudugu, Muhindo, Kyumba, Katsihiro en chefferie de Bwito.

Par ailleurs, cet acteur de la société civile souligne qu'avant l'état de siège ces militaires faisaient payer 200 FC ''et aujourd'hui cette taxe sans quittance est montée jusqu'à 500 FC par barrière, chose drôle, tout passant, quelque soit son rang ou sexe qui fréquente ce tronçon, est obligé de prévoir au minimum 5000 fc à payer à ce militaire FARDC et non pas des rebelles''

Il a enfin demandé à l'administration militaire du territoire de Rutshuru, Albert Nyengele, d'interpeller ces militaires qui tracassent les paisibles citoyens en ciel ouvert en cette période d'exception de l'état de siège ''[…] Vraiment nous supplions les autorités territoriales à mettre fin à cette tracasserie le plus vite possible. Et que ces militaires inciviques soient punis. Si rien n'est fait nous y reviendrons dans une semaine'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *