Nord-Kivu covid 19 : tout sur les entrées clandestines dans la ville de Goma

En dépit de la suspension des mouvements de population de l’interieur vers la ville de Goma, certaines entrées clandestines sont siganlées à partir du villaga Bushagara en Groupement Munigi depuis ce lundi 6 avril 2020, premier jour de l’application de cette mesure.

Selon Faustin TWAGIRAMUNGU, Président de la Société Civile Forces Vives, groupement de Munigi, qui a livré cette information à election-net.com, l’absence de suivi de la part des autorités competentes a fait que les entrées clandestines soient opérationnelle. À cet effet, il interpelle les services de securités à faire bien leur tavail sur toutes les barrières pour que la chaine de propagation de cette pandemie à coronavirus soit coupée au Nord-Kivu.

“Malgré la fermeture de la barrière de Kanyarucinya, il s’observe un débordement des passagers en provenance de l’intérieur de la province qui se tracent leur chemin dans le villaga Bushagara en groupement Munigi et se retrouvent en ville de Goma”, a-t-il revelé à election-net.com, avant d’appeler les services de l’ordre dont l’ANR à la responsabilité.

“Ces services se focalisent sur la poursuite des taximen au lieu de veiller sur l’impénétrabilité de la ville conformément aux mesures prises par l’autorité provinciale”, dénonce-t-il.

Il a, enfin, proposé au Ministre de l’Interieur, sécurité et administration du territoire, de bloquer l’accès à la ville de Goma à partir de Kibumba, au niveau de la barrière de Mboga pour se rassurer du contrôle total du trafic de Goma avec les autres entités.

Prince Bagheni