Nord-Kivu : Ce qu'il faut savoir de la situation post éruption volcanique

La lave du volcan Nyiragongo à Bushara. Photo Enet/Prince B

Le Ministre des affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale a fait le point sur le Rapport intérimaire de la situation humanitaire à Goma à suite de l'éruption du volcan Nyiragongo.

Il en ressort que : -247.352 personnes représentant 41.225 ménages s'étaient déplacées de la ville de Goma pour trouver refuge ailleurs ;

  • 8.198 personnes ont perdu leurs maisons dont 2.519 locataires ;
  • 31 personnes ont perdu leurs vies dont 7 lors de l'évacuation de la ville et 24 personnes ont été calcinées par la les laves ;
  • 170 enfants non accompagnés ou séparés de leurs familles.
  • 10 écoles et 4 centres de santé ont été détruits ;
  • La route reliant Goma et le territoire de Rutshuru a été coupée par la lave sur 1.300 mètres et enfin une partie de la ville a été privée d'eau et d'électricité.

Poursuivant, le ministre a rappelé que la réponse humanitaire d'urgence du gouvernement a porté notamment sur un appui en vivre de 446 tonnes, la construction de 1.000 abris temporaire par le corps de Génie militaire, l'organisation des opérations de secours et de sauvage ainsi que ceux du retour de 14.561 personnes déplacées de leur lieu de refuge vers la ville de Goma.

Cependant, il a été rapporté qu'un des grands défis en présence, reste la mobilisation des ressources devant soutenir les activités de relèvement des communautés touchées jusqu'à la réhabilitation complète.

Il a également souligné les apports en vivres de la république du Kenya, de la république du Congo, des Émirats Arabes Unis pour un total de 157 tonnes. L'intervention humaine du Japon et celle de la première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi en font également partie.

Enfin, il a été souligné qu'un travail de planification est à pied d'oeuvre pour dégager le gap à couvrir pour les besoins en vivres des sinistrés pour la période de trois à venir.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *