Nord-Kivu : « Aucune armée au monde ne peut gagner une guerre sans l’accompagnement de sa population » (Robert Seninga)

Robert Habinshuti Seninga, président de l'Assemblée provinciale du Nord-Kivu. ElectionNet © Prince B.

Ecouter cette information

Parlant de l’aspect sécuritaire, ce lundi 29 Juin 2020, à l’occasion de la clôture de la session ordinaire de mars 2020, Robert Habinshuti Seninga, président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, a dans son discours, encouragé le gouvernement de la République à renforcer les moyens nécessaires à mettre à la disposition des forces armées afin de leur permettre d’accomplir éfficacement leur mission régalienne, celle de défendre l’intégrité du territoire national.

Après avoir reconnu les quelques difficultés auxquelles les éléments FARDC font face en défendant l’intégrité territoriale, il a appelé la population à soutenir et à accompagner sans réserve leur armée. Car selon lui, aucune armée au monde ne peut gagner une guerre sans l’accompagnement de sa population, gage de l’unité nationale.

A lire aussi:  RDC: ''Aucun développement n'est possible sans la paix…'', (Jean-Marc Châtaigner)

Par ailleurs, il a reconnu que la persistance de l’insécurité en Province est justifiée par la présence des groupes armés étrangers sur le sol congolais notamment les FDLR et les ADF. Ce qui fait que ladite insécurité soit permanente.

legende: Robert Habinshuti Seninga, président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu. ElectionNet © Prince B.

« A ce sujet, je salue les efforts et sacrifices des Forces Armées de la République Démocratique du Congo avec leurs partenaires dont particulièrement les forces de la MONUSCO pour leur détermination à mettre hors d’état de nuire ces ennemis de la paix », a-t-il indiqué.

Enfin, il a déploré les exactions commises par certains groupes armés locaux dont les NDCR, APCLS, CMC,… qui continuent à semer la terreur et la désolation dans les territoires de Masisi, Walikale, Lubero, Rutshuru ainsi que d’autres groupes armés signalés dans d’autres parties de la Province.

A lire aussi:  Nord-Kivu: “la guerre de Beni est une guerre contre la République…” Carly Nzanzu Kasivita

« J’invite à cet effet ces brebis égarées à revenir au bercail et à suivre la voie de la démobilisation volontaire afin de contribuer à la reconstruction de notre province », a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma



MENU