Nord-Kivu : Au-moins 39 OPJ prêtent serment à Goma

Quelques OPJ en train de prête serment. Photo Enet/Prince B

Au total 39 inspecteurs des mines au près du procureur de la république près le tribunal de grande instance de Goma ont prêté serment ce samedi 13 février 2021 à Goma dans la province du Nord-Kivu.

Et ce, dans le cadre du projet de validation durable des sites miniers étant un accord de coopération de 4 ans attribué à Pact par l'Agence Américaine pour le développement International (USAID), que cette prestation a été faite.

Selon Dauphin Mawazo Lufungula, grâce à ce projet les conflits liés à l'exploitation et au commerce illicite des minerais dits ''3TG'' (étain, tantale, tungstène et or) seront réduits, Et cela à partir de la mise en œuvre d'un nouveau modèle de qualification et de validation des sites au Nord et Sud-Kivu.

Cependant, il a indiqué que l'état congolais compte sur ce secteur et cela parce que le pays est essentiellement en vocation minière, tout en soulignant que dans ce secteur le manque de traçabilité, la fraude restent les plus grands problèmes qui s'y trouvent.

Ainsi, il a appelé ces nouveaux inspecteurs qui ont revenu la qualité d'OPJ à constater les infractions dans ce domaine mais également s'employer à sorte que les fraudes minières soient évitées.

Enfin, il a souligné que beaucoup d'OPJ ont été habilité dans différents secteurs mais juste après la cérémonie de présentation de serments, on n'a plus jamais revu ces OPJ dans le cabinet du procureur de la république ou dans les cabinets de magistrats pour faire petit rapport ou rechercher une réquisition d'information pour qu'ils aillent poser des actes dans les secteurs où ils ont constaté les infractions.

Pour sa part, Yves Power qui a représenté l'organisation Pact dans cette cérémonie, souligne que c'est depuis 2003 que cette organisation américaine travaille en république démocratique du Congo avec comme souci majeur de voir les ressources minières du Congo servir pour le développement du pays.

''Je voulais saisir cette opportunité pour marquer quelques points sur secteur miniers. Nous sommes focalisés sur le secteur artisanal par ce que l'industriel semble être organisé. Et les gens ignorent ce que c'est l'exploitation minière artisanale parce que c'est criminaliser toujours'', a-t-il indiqué à Election-net.com

Prince Bagheni, à Goma