Nord-Kivu : Accusé d'être impliqué dans le trafic d'armes et munitions, l'ICCN réagit

Iccn

La direction provinciale de l'institut congolais pour la conservation de la nature au Nord-Kivu, (ICCN) a, dans un communiqué parvenu à Election-net.com ce jeudi 18 mars 2021, confirmé l'attestation de plusieurs agents de cette institution par l'auditeur supérieur détaché à Beni près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu.

Ainsi, il a été rappelé dans ce communiqué que les devoirs d'enquêtes portent sur une affaire d'approvisionnement en munitions auprès des FARDC de la part d'une Aire protégée située en dehors du Nord-Kivu. ''Cette Aire protégée n'est pas le Parc National des Virunga'', peut-on lire dans ce communiqué.

Cependant, l'ICCN demande que toute lumière soit faite sur les tenants et aboutissants de cette affaire. À cette fin, il collabore activement avec les autorités judiciaires pour établir les éléments constitutifs du dossier au regard de la loi.

En outre, dans ce communiqué, l'ICCN a fait savoir que, plusieurs ''informations incorrectes'' circulent dans des médias sociaux concernant l'existence d'un trafic de munitions au profit des ADF au départ du Parc National des Virunga.

L'ICCN réfute catégoriquement ces allégations et rappelle certains faits, entre autres, les attaques sanglantes des ADF contre les gardes du parc National des Virunga qui, salon lui, ont fortement augmenté au cours des 6 derniers mois, y compris lors des interventions pour libérer des otages civils captifs des ADF.

''Les gardes continuent à accomplir leur mission en dépit des menaces qui pèsent quotidiennement sur leur vie'', peut-on lire dans ce communiqué.

Et de rappeler que les gardes parc, sont des agents de mise en application de la loi. Et l'armement et les munitions mis à leur disposition sont approuvés et enregistrés dans le strict respect de la réglementation en vigueur.

"En aucun cas, des transactions pour assurer l'approvisionnement en munitions ne sont menées par des individus sur le champ opérationnel'', souligne le communiqué.

Enfin, il a été indiqué que les agents du parc National des Virunga ont toujours été et restent aux côtés de la population du territoire de Beni, des FARDC et des autres autorités de l'État dans leur combat contre les ADF.

''Les commentaires sur l'enquête en cours ne doivent pas affaiblir l'entraide et la solidarité face aux forces négatives'', chute le communiqué.

Prince Bagheni, à Goma