Nord-Kivu : À quand la fin de l'état de siège ? Voici la réponse du vice-gouverneur

le commissaire Divisionnaire Ekuka Lipopo, vice-gouverneur du Nord-Kivu,

Décrété au Nord-Kivu et en Ituri par le Chef de l'État Félix Antoine, l'état de siège continue à faire parler plusieurs personnalités.

S'il y a certains observateurs qui estiment qu'il serait important d'évaluer la mesure avant toute prorogation, d'autres par contre souhaitent que cet état de siège soit prorogé jusqu'au retranchement du dernier groupe armé dans les provinces précitées.

Le vice gouverneur du Nord-Kivu, le commissaire Divisionnaire Ekuka Lipopo a ce vendredi 13 août 2021, souligné que l'état de siège a été décrété par le Chef de l'État pour éradiquer l'insécurité et faire le revenir le climat des affaires, pour lui, aussi longtemps que l'on traquera jusqu'à leur dernier retranchement tous les groupes armés, et qu'ils seront vaincus, l'état de siège partira.

''[…], ça peut être demain, ou après demain, le gouvernement de la République met les moyens mais nous souhaitons également l'appui de la population, car une guerre sans population, elle est perdue d'avance'', a-t-il indiqué.

Et de poursuivre

''À part les moyens mis à notre disposition par le gouvernement de la République et le commandant suprême, nous reiterons l'appel du chef de l'État, à l'endroit de la population pour qu'elle nous accompagne'', a-t-il indiqué.

En outre, il a souligné qu'en matière des opérations militaires, il y a une planification et une conduite de la bataille ''[…], nous étions dans la phase de la planification, et c'est une phase qui peut faire autant de temps mais conduite de la bataille peut moins durer'', a-t-il souligné

Enfin, il a indiqué qu'avec l'apport de tout le monde et les moyens mis par le gouvernement et le commandant suprême, l'état de siège prendra rapidement fin. Et ce, pour que tous ceux et celles qui voudraient se rendre au Nord-Kivu, viennent rapidement.

''[..], le délai c'est quand les opérations seront terminées et que nous aurons ramener la paix dans le Nord-Kivu'', a-t-il chuté.

Prince Bagheni, à Goma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *