Nord-Kivu : 60 morts lors de la récente attaque des ADF à Beni

Corps d'un civil tué par les ADF/Photo de tiers

Des rebelles ADF avaient attaqué le village Kisunga la nuit du jeudi au vendredi de la semaine qui s'achève. Depuis lors, le bilan ne cesse de s'alourdir après la fouille effectuée dans cette partie du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Ce dimanche 14 novembre 2021, le député provincial Promesse Matofali rapporte que, pour l'instant, le bilan fait état de 60 personnes tuées alors que le week-end, il s'élevait à 40 morts. Face à cette situation l'élu de la ville de Butembo pense à la requalification de l'état de siège, mesure exceptionnelle décrétée par le chef de l'État Félix Tshisekedi afin d'anéantir l'activisme des groupes armés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

"Le bilan de Kisunga, chefferie de Bashu, territoire de Béni s’alourdit et atteint à ce dimanche,60 personnes massacrées d’après la société civile qui nous a contacté ce matin ! Requalifier l’état de siège ne vous coûte rien ", fait-il savoir.

En rappel, lors de l'attaque des ADF à Kisunga, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) avaient neutralisé 8 combattants ADF. C'était au moment de la poursuite des assaillants dans leur retranchement, avait indiqué le porte-parole des opérations Sokola1, le Capitaine Antony Mualushayi.

Dieubon Mughenze

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *